Prochaine activité

Modification très importante. L'activité du dimanche 18 août est REPORTÉE au 1er septembre
Rendez-vous : Flawinne
Heure : 9h30
GO: Michel Pierre
Date limite d'inscription : 23 août
Inscription

88 nouvelles photos du séjour au Val-Joly

Cliquez sur la photo pour les visionner.

Séjour au Val-Joly

Vendredi 19 juillet 2019

Une journée composée de noms alléchants

Levés par un ciel ensoleillé et quelques nuages clairsemés.

La veille, nous avions mangé autour d’un cerf admiratif d’une belle fontaine (Cerfontaine).

L’itinéraire de ce vendredi s’est déroulé dans la continuité des noms alléchants : passage par Herbes sauvages (Eppe Sauvage), arrêt à Lièvre aux baies (Bailièvre), repas de midi au café de l’Eau Blanche à Lompret avec sa fameuse Escavèche. Au retour, arrêt à Macon (nom d’une ville française connue pour ses vins) et une soirée animée par Crevette.

Merci à Clermont pour la signalisation, d’avoir dressé et garni les tables aux arrêts, pour leurs sourires et gentillesses, pour la préparation du barbecue, pour avoir amené deux musiciens, …

Merci à Jean-François notre guide nature à Lompret. Merci de nous avoir transmis sa passion pour son village où les filles, selon lui, sont « loin d’être belles de près ». Il nous a parlé de l’école avec ses classes uniques, de la maison forte au Moyen-Age, de la maison des maîtres des Forges, des Francs Bois, de la chapelle Castrale, …

La journée s’est terminée avec un merveilleux barbecue préparé par Clermont et animé par deux musiciens dont Crevette qui a permis aux plus valeureux et téméraires d’esquisser de merveilleux pas de dance.

Merci à tous pour cette belle journée.

Dominique

Séjour d'été 2019

Séjour d’été au Val Joly (59) avec nos amis du Cyclocoeur de Namur

Quelques semaines seulement après notre séjour en Ardèche, nous refaisons nos valises, à l’invitation de nos amis Belges Robert et Colette du Cyclocoeur, qui organisent un séjour tandem à Eppe Sauvage, à deux pas de la frontière.

Ce matin du 16 juillet, nous (Evelyne, Jean-Paul, Sylvain, Serge, Patricia) avons rendez-vous à la gare T G V d’Avignon, direction Maubeuge où nous sommes attendus par Philippe et sa femme qui nous amènent à l’hébergement de la Héronyère, au Val Joly, (le bien nommé).

Les retrouvailles sont chaleureuses, c’est un plaisir de retrouver nos amis et Robert et Jean-Paul, nos deux présidents, nous diront leur bonheur de pouvoir tous pédaler ensemble, lors du pot de bienvenue.

L’hébergement est agréable et les chambres donnent sur le lac dans un décor naturel verdoyant et apaisant… Et le personnel du centre est chaleureux et sympathique, fidèle à la réputation des gens du Nord !

Les journées vont défiler (trop vite hélas), nous pédalons tous les jours en flirtant entre la France et la Belgique, dans des paysages vallonnés où les vaches semblent nous regarder, impassibles, et des villages typiques aux maisons de briques rouges pimpantes.

Les pauses sont l’occasion de visiter des lieux pittoresque ou chargés d’histoire, et il y a aussi les traditionnels ravitos , assurés par les cyclistes du cyclo club de Clermont qui nous accompagnent pendant tout le séjour, assurant notre sécurité, et ils sont très nombreux.
Les soirées sont chaleureuses, entre apéros et musique, L’ambiance est festive… On chante et on danse !

Bravo au groupe de musiciens, à Hubert à la guitare et à Michel à l’accordéon…à Jean-Paul à la chanson !

Un grand merci à Colette qui a géré tout cette « petite entreprise » (une cinquantaine de personnes en ballade, au moment des repas, dans les chambres,…) avec une grande maîtrise et tout était parfait.

Merci à Robert, à Christinne (avec 2n) et Jean pour leur patience et leur gentillesse, aux pilotes, aux accompagnants, merci à tous pour votre accueil et votre bonne humeur, vous avez le soleil dans le cœur et nous avons été très heureux de partager ces moments avec vous.

Et merci à Serge qui nous a accompagnés tout au long du séjour.

Rendez-vous dans un an …

Patricia

Dimanche 21 juillet 2019

Le dernier jour du séjour

C’est la fête nationale de la Belgique. On y pense à peine, étant juste de l’autre côté de la frontière où la fête nationale a été célébrée tout juste une semaine avant.

Mais le 21 juillet, ça c’est plus palpable, c’est le dernier jour de notre fabuleux séjour. Déjà, nous ne roulerons que jusqu’à midi. Le nombre de tandems prêts pour le départ s’est réduit d’un tiers. Plusieurs personnes nous ont quittés la veille et nos amis du Vaucluse ne prennent pas le départ de la dernière étape avec nous. Eh oui, ils reprennent le train à Maubeuge en tout début d’après-midi pour rejoindre leur belle Provence.

A 9:30 heures le signal du départ est donné et nous voilà partis. Comme chaque jour, les muscles encore froids, nous grimpons les quelques côtes pour sortir de Val Joly. L’air est frais et bon, purifié et nettoyé par la pluie d’orage de la veille. Comme d’habitude, nous sommes guidés, escortés, encouragés par nos amis cyclo de Clermont. Et nos deux fidèles camionnettes nous suivent. Le rythme reste soutenu, comme les autres jours.

A la pause, nous nous trouvons à proximité d’une bascule pour peser les camions. Une idée jaillit : si on se mettait tous dessus pour connaître notre poids total sans les tandems. Résultat : à plus ou moins 46 personnes, nous pesons 3,75 tonnes ! Pas mal !

Ensuite, j’entends le bruit de la table qu’on sort de la camionnette, le bruit du couteau qui découpe rapidement bananes et oranges. Tout le monde se précipite pour savourer une dernière fois les cakes, biscuits et autres friandises salées ou sucrées et se désaltérer, qui d’eau fraîche agrémentée de menthe ou de grenadine, qui de coca. Puis nous remballons le tout et nous voilà repartis pour la toute dernière partie de notre parcours.

A Moustier en Fagne nous sommes surpris par un flot ininterrompu de voitures nous empêchant de poursuivre notre route. Incroyable dans cette campagne en général si paisible. Et on me dit que ce ne sont pas n’importe quelles voitures … Elles dénotent une certaine aisance. D’après mon pilote Lucas, ce sont des parents des environs d’Anvers qui viennent rechercher leurs rejetons dont c’est le dernier jour de camp.

De retour à Val Joly, les tandems sont rechargés sur la remorque. Nous avons parcouru 38 km et, d’après les calculs de Pierre, nous avons parcouru un total de 344 km sur tout le séjour.

Chacun file prendre sa dernière douche, boucle son bagage, avale son dernier sandwiche. Nous nous embrassons et nous nous quittons, le cœur un peu gros, mais tellement heureux de tout ce que nous avons vécu durant ce séjour.

Oui, vraiment, le séjour 2019 à Val Joly, on s’en souviendra à Cyclocoeur.

Notre reconnaissance va bien sûr à tous nos pilotes, à tous nos fidèles accompagnateurs et, surtout, à tous les membres du club de Clermont qui nous ont guidés, escortés, choyés, transportés, abreuvés, et qui nous ont tout particulièrement entourés de leur chaleureuse amitié. Nous ne sommes pas prêts de l’oublier.

Jeanne-Françoise

Evolution des températures pour les 10 prochains jours