Dimanche 21 janvier 2018

Assemblée générale + repas 20e anniversaire

L’année 2018 est un peu particulière pour Cyclocoeur,
cette année nous fêtons nos 20 ans !
Le 21 janvier 2018
nous avons le bonheur d’organiser :
notre Assemblée Générale Statutaire
suivie d’un Repas Festif

DATE INSCRIPTION 5 JANVIER

Assemblée Générale statutaire.
Quand ? Le dimanche 21 janvier 2018 de 9h à 11h15
Où ? Caserne du Génie, rue de Dave à 5000 JAMBES (voir document attaché)

Repas de début d’année – 20 ans.
Quand ? Le dimanche 21 janvier 2018 à 11h30
Où ? Caserne du Génie, rue de Dave 256 à 5100 JAMBES
Prix : 25 € / personne à verser avant le 5 janvier 2018 au compte de Cyclocoeur IBAN : BE 96 7326 0624 5405 BIC : CREGBEBB
Communication : « Votre Nom » 20 ans Repas 2018.

Repas : L’apéritif des 20 ans, le cochon à la broche avec ses accompagnements et le dessert avec son café. (Les autres boissons sont à charge des participants)
N’oubliez pas, en plus du paiement, de faire votre inscription avant le 5 janvier 2018 en précisant à quoi vous participez, L’AG, Le repas ou les deux :
Par téléphone à J-P Coulon au 0491 629 828, par mail à l’adresse : inscription@cyclocoeur.be, via L'onglet inscription ci-dessous.
Attention : Nous avons besoin de votre nom ET le numéro de plaque de la voiture qui va vous amener. Oui, nous sommes dans une caserne et il y a des règles strictes !

A l’occasion de cet anniversaire, les conjoints et la famille sont cordialement bienvenus …

Dans l’attente et le plaisir de vous revoir, nous vous souhaitons à tous une bonne fin d’année 2017 et une excellente année 2018.

Le Conseil d’Administration de Cyclocoeur.   Inscription  

Dimanche 3 décembre 2017

Marche à Bonnine

En ce dimanche 3 décembre 2017 accompagnés par les premiers flocons de neige, nous étions quelques-uns arrivés à temps et à heure sur le parking de Boninne. Nous nous mîmes à surveiller l’arrivée de nos « sncb’istes », mais c’était sans compter sur le retard du train. Retard, vous avez dit retard, étonnant !!

Malgré notre équipement : bonnets, gants, anoraks, le froid commençait à nous envahir ; personne n’avait pensé à s’équiper de son brasero portable ! Un auvent proche nous a quelque peu sauvés de l’humidité pour prendre patience…

Enfin la « libellule » apparut et après avoir équipé tout ce petit monde nous pûmes partir pour la balade préparée par Luc Legrain.

Cette balade très sympathique à travers bois devait nous amener sur le rocher surplombant le château de Marche-les- Dames et Luc Legrain nous donna quelques explications….

Ce château fut construit en 1803 à l’emplacement actuel du camp para-commando de Marche-les- Dames. C’est le 20 octobre 1834 que le duc Prosper d’Arenberg l’acheta et l’aménagea en villa de campagne. Il le mit à la disposition du chanoine honoraire, le prince Philémon-Paul d’Arenberg, son frère qui décéda en 1844. Le fils de Prosper d’Arenberg, le duc Antoine d’Arenberg s’y installa. Il ordonna de démolir les forges et les hauts-fourneaux entre 1856 et 1859 tout en conservant les étangs et les chutes d’eau qui actionnaient les roues motrices. Il aménagea notamment les parcs et améliora ses forêts.

La famille d’Arenberg finança également la restauration de l’église paroissiale de Marche-les- Dames en 1904. Antoine décéda en 1910 et les propriétés des Arenberg à Marche-les- Dames revinrent à son quatrième enfant, la princesse Pauline.

Peu de temps après la pénétration des troupes allemandes en Belgique, le château fut incendié. C’est en toute hâte que la princesse Pauline demanda la reconstruction qui fut achevée en février 1916.

A son décès, en 1921, ses biens revinrent en partie à l’État Belge. C’est ainsi que les domaines de Marche-les- Dames et de Champion deviennent propriétés publiques et après la deuxième guerre mondiale, le château revient à l’armée belge qui y établit un quartier général de para-commando en 1947.

Les bois de la rive droite de la Gelbressée appartiennent à l’État, tandis que ceux de la rive gauche appartiennent conjointement à l’État et à la famille d’Arenberg, qui revendit ses parts à des particuliers par la suite. Il est important de signaler la grande générosité de la famille d’Arenberg pour la population locale. Elle entreprit à ses propres frais la restauration de l’église de Marche-les-Dames en 1904 et fit don de plusieurs fontaines à la commune.

En quelques mots Luc Legrain nous relata également la mort du roi Albert Ier (ci-après lien qui relate le décès et les recherches pour retrouver le corps du roi).
http://www.marchelesdames-wartet.be/content/la- mort-du- roi-albert- 1

Après avoir écouté ces explications nous reprîmes le chemin de retour. Ce ne fut pas toujours facile, car les sentiers étaient relativement boueux, mais nous n’avons eu à déplorer aucune chute, juste un bon bain de pied pour Lorenzo qui n’a pu enjamber un trou quelque peu rempli d’eau.

Nous étions attendus au restaurant « Michel » à Boninne.
Un apéritif fut suivi d’un repas aussi agréable au regard qu’aussi bon en bouche.

Apéritif et mise en bouche
Saumon mariné à la betterave rouge/Guacamole et vinaigrette à l’orange
Parmentier de canard confit/jus brun et légumes du moment
Pana cotta à l’ananas confit

A l’arrivée du premier plat un silence s’est fait et le Président Robert s’en est étonné,
celui-ci s’est entendu dire « qu’il avait vraisemblablement oublié de remettre des piles à son appareil auditif !».

Ce repas délicieux et copieux aurait mérité d’être suivi d’une marche supplémentaire bénéfique ! 
Ainsi se termine cette saison et ….
je vous souhaite à toutes et tous de très bons réveillons
et à vous revoir bientôt
Anne-Michèle
« piégée » pour la rédaction
de cette excellente journée

Bonnes fêtes de fin d’années à Toutes et à Tous !

Souvenirs de la randonnée pédestre à Boninne

Randonnée pédestre à Boninne

Diaporamas

Cliquez sur les photos ci-dessous pour ouvrir les diaporamas.

Route_maritime_Norvege

Aiguille_Midi

Cote_Opale

Il va être de plus en plus difficile de rouler sans se faire flasher !

Ci-dessous, démonstration des capacités du nouveau radar de la Société SAFRAN. Vraiment impressionnant



Souvenir-vidéo du séjour à Luxembourg



Voiture mal garée... embarquée en moins d'une minute...