Comptes-rendus des activités

•••   Retour   •••

23 février 2020

« Les plus courageux étaient là », dixit Robert en fin de balade

Nous étions une dizaine ce dimanche 23 février 2020 à braver les prévisions météorologiques : Annick, Marc, Lydia, Nadia, Paul, Louis-Marie, Béatrice, Robert, Guy et moi.

Nous nous retrouvons donc à Celles pour une marche organisée par le Syndrome Association Kabuki Belgium. Le Kabuki est une maladie rare provoquée par un accident génétique qui concerne 35 000 personnes dont une cinquantaine en Belgique.

Et nous voilà partis par monts et par vent, par sec et par boue, pour douze kilomètres à travers bois et champs. Nous passons près du Trou Méria, traversons Conneux et Conjoux, longeons La Charmille, Trussogne et la carrière de sable réfractaire où a travaillé la famille de Robert.

En chemin, Robert s’aperçoit qu’il a perdu sa canne pliante qu’il avait glissée dans sa ceinture. A ceux qui plus tard nous dépassent, nous leur demandons s’ils l’ont vue. Eh bien, oui ! Il y a un bout de temps. Mais ils ne l’ont pas ramassée… Ils l’ont simplement signalée par téléphone aux organisateurs…

La pluie nous fouette en fin de parcours. A deux kilomètres de l’arrivée, une lampée de prunelle (ou plusieurs pour certains) et quelques financiers (succulents biscuits « maison ») nous ont réchauffé l’âme au point de ravitaillement.

De retour à la salle vers deux heures et demie, Marthe nous a accueillis ainsi que… la canne de Robert ! Pauvre Marthe ! Elle nous attendait depuis midi et nous avait réservé une table convoitée par les arrivants… Mais pas moyen pour nous de réagir à ses messages car nous n’avions pas de réseau. Nous avons mangé avec appétit soupe, boulets/frites et morceau de tarte servis par l’équipe organisatrice.
Une agréable sortie au grand air et un repas partagé en toute convivialité !

Isabelle