Conseils aux pilotes de tandems

•••   Retour   •••

Pas ceci... pas cela

Notre club a la chance de pouvoir recruter très régulièrement des nouveaux pilotes et accompagnateurs.

J'ai personnellement, depuis le début, éprouvé beaucoup de joie à rencontrer des personnes déficientes visuelles, aveugles ou mal-voyantes. Les « nouveaux » se rencontreront très rapidement dans la richesse de ces contacts.

Néanmoins, je reconnais que j'ai été heureux de recevoir au début quelques mots d'explications. 

A l'intention de tous nos nouveaux amis, je propose de reprendre quelques anciens articles parus dans les premiers numéros des « Nouvelles de Cyclocoeur ». Et de commencer par un problème dont il est bien nécessaire de parler lorsqu'on accompagne quelqu'un pendant plusieurs heures.

Ces « vieux » articles sont à la disposition de ceux qui le souhaitent au secrétariat. 

Luc Andries

Pas cela, ceci !
pour un contact heureux avec les aveugles et mal-voyants

Texte reproduit avec l'autorisation de l'auteur, Herman VAN DYCK

Les toilettes
Oui, en effet ! C'est également une nécessité très naturelle pour les handicapés visuels.
Si vous êtes un peu gêné (et au fond pourquoi ?) quand un aveugle vous demande votre aide pour aller aux toilettes, pensez qu'il est bien plus pénible encore de devoir demander cette aide.
Si vous êtes du même sexe que l'aveugle et si vous vous trouvez dans un établissement public, vous pouvez entrer ensemble ou demander l'assistance du personnel. S'il y a un urinoir et un cabinet dites-le à l'aveugle et laissez-lui le choix. S'il choisit l'urinoir, indiquez-lui de quelle espèce il s'agit.
Avant l'emploi du WC, inspectez-en la propreté et montrez le papier et la chasse d'eau.
Si vous avez le temps d'attendre dehors, montrez-lui le lavabo, le savon, l'essuie ou le sèche-mains. Si c'est nécessaire, n'hésitez pas à lui dire : « L'essuie-main est très sale, vous feriez mieux d'employer votre mouchoir ».
Agissez avec tact, comme vous aimeriez être traité vous-même.
Fermez donc la porte du WC ou éloignez-vous de quelques pas de l'urinoir. « Cela va de soi ! « direz-vous. Oui, mais cela n'est pas toujours fait.
Si l'aveugle est de l'autre sexe, demandez l'assistance du personnel ou d'un(e) autre client(e).
S'il n'y a personne d'autre, agissez de façon naturelle et normale, comme indiqué ci-dessus.

Retour