Comptes-rendus des activités

•••   Retour   •••

26 décembre 2019

Les rêveries d'un Président poète

Il était une fois, à l'entrée, du local,

Un grand pilote qui s’appelait Francis
Il attendait de moi une phrase magique
Je lui dis simplement : Si j'étais Président de la Wallonie

Jamais plus un tandémiste n'aurait de pensée triste
Je nommerais bien sûr Philippe premier ministre
De mon gouvernement, si j'étais président
Francis à la culture me semble une évidence
David à la police et Luc aux finances
Bertrand à la justice et Colette à la danse
Est c'que tu serais content si j'étais président ?
Marc serait ministre de l'écologie
Michel au commerce et à l'industrie,
Je déclarerais publiques toutes les pâtisseries

Opposition néant, si j'étais Président

Si j'étais Président de la République
J'écrirais mes discours en vers et en musique
Et les jours de conseil on irait en pique-nique
On ferait des trucs marrants si j'étais Président
Je recevrais la nuit les pilotes féminines
Dans une super disco à l'ambiance atomique
On se ferait la guerre à grands coups de rythmique
Rien ne serait comme avant, si j'étais président
Au bord des fontaines coulerait de l'Orval
Roulive notre ministre de la rigolade
Imposerait des manèges sur toutes les esplanades
On s'éclaterait vraiment, si j'étais président !

Si t'étais Président de la République
Pour nous, tes p'tits copains, ça s'rait super pratique
On pourrait rigoler et chahuter sans risques
On serait bien contents si t'étais Président

Je s'rais jamais Président de la Wallonie
Vous les petits malins vous êtes bien sympathiques
Mais ne comptez pas sur moi pour faire de la politique

Pas besoin d'être Président, pour aimer les tandémistes.