Comptes-rendus des activités

•••   Retour   •••

Mercredi 17 juillet 2019

A la découverte de la botte du Hainaut

Arrivés la veille tous les participants sont fin prêts pour la 1° sortie du séjour.
La sortie de la veille ayant plutôt servi de prologue.
Les 44 participants pour 22 tandems sont rejoints par une cohorte de cyclos provenant du Cycloclub de Clermont. Leur mission du jour est de nous guider et nous faire découvrir leur superbe région, de sécuriser les carrefours et d’organiser les ravitos.
Un énorme travail que l’équipe va mener de main de maître du 1° km à notre retour.
Des le départ le ton est donné, routes paisibles et légèrement vallonnées. Le charme opère immédiatement…
En plus de nous guider le CCT Clermont a même organisé une réception dans la commune frontalière de Hestrud où nous sommes accueillis par l’adjoint au maire pour nous relater l’histoire de la commune et nous montrer des pièces du musée de la douane. Récit passionnant et anecdotes croustillantes.
A la sortie de la salle des fêtes de Hestrud, les représentants du Cycloclub de Clermont avaient déployé la table pour le ravito. Boissons, fruits, du salé et du sucré. Un véritable buffet digne des meilleures randos organisées par la fédération.
Nous reprenons la route toujours sur ce même mode.
L’arrêt de midi s’est fait au bord du Lac de Barbençon dans le village éponyme. Superbe village qui a obtenu le label « Plus beaux Villages de Wallonie ». Nous y dégustons le lunch package fourni par Val Joly.
La reprise a été moins évidente après ce long mais agréable intermède d’autant plus que le dénivélomètre s’est mis à tourner.
Pas de souci car le CCT Clermont avait prévu un dernier ravito dans une clairière à la sortie d’un superbe chemin forestier.
Le retour s’est fait via Eppe-Sauvage et ensuite en longeant le Lac du Val Joly.
Au retour tout le monde s’accordait pour souligner la qualité du parcours et des prestations du CCT Clermont.
Le séjour était bien lancé d’autant plus que les prévisions météo étaient idéales pour les prochains jours.

Michel Pierre